Sessions: Les voies du silence

Le titre volontairement paradoxal de ce stage nous plonge dans le paradoxe du  silence et du son, de la méditation et de l’action et nous invite à oser les paradoxes pour parvenir à une unité sereine, équilibrée. Ce stage sera donc axé sur l’expérience du silence et de la méditation comme sur l’expérience et les retrouvailles avec les sons de son corps, les sons de sa voix, le travail de sa voix.

Si la méditation est lié à l’assise et au silence, il ne faut oublier que la vie est faite  aussi de mouvements et de sons et que le son premier qui exprime notre essence est avant tout notre voix.

« Aspirer à une voix chantée équilibrée c’est aspirer à être soi-même, en ajoutant la possibilité d’explorer et faire reconnaître le paysage de l’émotion et de l’âme de l’expérience humaine en général.» Harrison

Retrouver sa voix / retrouver sa voie ?

Au fur et mesure de notre existence notre voix se modifie, se transforme. Du cri primal du nourisson, à la voix travaillée pour des raisons professionnelles, nous expérimentons la chaleur de la voix amicale, la tendresse de l’amoureuse, la dureté ou étranglement de celle qui est en colère, opprimée, malheureuse. Notre voix peut ainsi prendre différents moules ou masques.

Le son de la voix, notre V.O.I.X , élément premier de la communication de soi  porte l’information essentielle : personnelle, résultante du vécu, de l’intelligence et de la sensibilité: Notre histoire

«La voix du silence» est une des sessions des «Retrouvailles avec soi» qu’Alain Subrebost a initié dans ses ouvrages et interventions. Créée et animée avec Anne Dorian «la voix du silence» permet de faire le point sur sa vie, de prendre conscience des sons de soi, de son souffle, de son monde intérieur. Cette intimité retrouvé permet alors une approche de la vie plus sereine, plus équilibrée, une maniére d’oser aborder sa propre voie au-dela des freins  intérieurs que nous avons en nous depuis longtemps.